Paroles d'expert

Covoiturage - autosolisme - transports collectifs : quelles préférences ? Dans quels contextes ?

Le 8 avril 2021, Ecov recevait Alix Le Goff, Doctorant au Laboratoire Aménagement Économie Transports (LAET), à l’occasion d’un nouveau webinaire. L’objectif de cette rencontre : présenter les résultats d’une “étude de préférences déclarées” sur les différents modes de déplacements utilisés par les habitants de l’aire urbaine lyonnaise.

Webinaire Ecov & LAET

Une étude menée sur les trajets domicile-travail d’autosolistes

L’enquête menée par le LAET s’est concentrée sur les trajets de personnes qui conduisent aujourd’hui seules en se rendant sur leur lieu de travail. Ces autosolistes effectuant des trajets pendulaires sont une cible privilégiée du covoiturage - celle dont le changement de comportement est le plus difficile à obtenir.

Les passagers sont la ressource rare du covoiturage

De manière structurelle, les services de covoiturage comptent aujourd’hui plus de conducteurs que de passagers. Or, les passagers sont évidemment tout aussi indispensables au développement de la pratique du covoiturage que les conducteurs.

2021-06/1623315693_logo-laet

L'enquête du LAET met en avant plusieurs raisons à cela :

  • La première vient du sentiment d’incertitude sur le temps de parcours qui est plus inconfortable en tant que passager qu’en tant que conducteur. En effet, 3 minutes d’attente en tant que passager sont vécues comme 10 minutes en tant que conducteur seul. Cette observation appuie l’importance de maîtriser l’amplitude des temps d’attente, et d’en informer les passagers.
  • Le trajet du passager dépend d’une tierce personne, ce qui peut rendre la situation moins confortable,
  • Le passager peut ressentir une certaine crainte à l’idée de monter dans la voiture d’un inconnu.

Les conducteurs ont tendance à apprécier leur position, et à vouloir la conserver - la voiture individuelle est un mode particulièrement flexible et attractif. 

Alors, comment inciter les citoyens à pratiquer le covoiturage en tant que passager ?

L’enquête menée par le LAET met en avant la pertinence des gratifications monétaires pour les passagers, pour engager et inciter la conversion des conducteurs. Aujourd’hui très  peu pratiquées, au-delà de la gratuité des trajets passagers financés par les collectivités. Or, les répondants indiquent qu’une subvention de 1.5€ équivaut à  un gain de temps de 5 minutes - autrement formulé, une perte de temps de 5 minutes devrait être subventionnée en moyenne 1.5€, ce qui est particulièrement élevé.

Comme évoqué dans des précédents webinaires organisés par Ecov, le développement des restrictions à l’autolisme (zones à faible émissions) et d’autres incitations au covoiturage (voies réservées au covoiturage) pourraient également compléter ce type de dispositif.

Sur ses lignes de covoiturage, Ecov relève également différents facteurs permettant de répondre aux freins à l’usage :

  • l’intervention d’une assistance téléphonique, présente pour accompagner les passagers dans leurs premiers déplacements, et/ou en cas de besoin ; 
  • la présence de développeurs de communauté aux arrêts, qui peuvent également accompagner, renseigner les usagers au quotidien ; 
  • apporter un confort d’attente, grâce aux infrastructures des arrêts par exemple (abris, assis-debout, banc…).

Le rôle des passagers pour convertir les conducteurs 

Les retours d’expérience d’Ecov montrent que les passagers existants jouent un rôle essentiel dans cette conversion. En effet, au cours d’un voyage, l’un des sujets de conversation les plus accessibles est la pratique du covoiturage : c’est à ce moment là que les passagers rassurent les conducteurs, en levant des freins parfois imaginés (inefficacité, complexité du service, etc.), et incitent à tester une première fois le service en tant que passager. Une fois cette première expérience réalisée, il sera beaucoup plus simple par la suite pour le passager néophyte de renouveler l’expérience. La majorité des covoitureurs réguliers du service Lane Bourgoin-Jallieu - Lyon déployé par Ecov sont ainsi d’anciens autosolistes.

Le covoiturage spontané avec plateforme 

2021-06/dsc09376

L’enquête du LAET apporte plusieurs enseignement sur les modalités de covoiturage les plus à même de favoriser la participation des autosolistes :

  • L’existence d’une plateforme favorise la pratique du covoiturage, spontané comme planifié. Elle joue un rôle de tiers de confiance et crée un cadre rassurant les usagers. L’intérêt d’une plateforme (comprise comme système de mise en relation, planifié ou en temps réel) est également de lever un maximum de freins du côté conducteur autant que du côté passager, notamment grâce aux informations disponibles sur ces interfaces.
  • Le covoiturage spontané est majoritairement préféré au covoiturage planifié par les conducteurs. Ceux-ci cherchent à faire face aux moins de contraintes possibles, dans le but de ne pas perdre de temps sur leur trajet habituel. Le covoiturage spontané est donc plus adapté puisqu’il se fait de manière directe, sans rendez-vous, donc sans contrainte horaire. Sur le service Lane Bourgoin-Jallieu - Lyon, les passagers réguliers expliquent également que l’absence de contrainte horaire est un facteur déterminant de leur participation (pour approfondir, voir notamment la vidéo sur cette page).

Retrouvez l’intégralité de ce webinaire ici.

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

10
/ 06
Thomas Matagne
Actualités

Ecov annonce 4M€ d'investissement pour son bureau d'études interne avec un soutien majeur des Investissements d'Avenir

Lire la suite
27
/ 05
labellisation Greentech Innovation
Actualités

Ecov est labellisé GreenTech Innovation

Lire la suite
24
/ 05
Cartographie réseau Covoit'ici Provence Verte
Actualités

Ecov déploie une ligne de covoiturage en Provence Verte

Lire la suite
01
/ 04
Logos des différents services opérés pas Ecov en marque blanche
Paroles d'expert

Déployer des lignes de covoiturage sous marque blanche

Lire la suite
11
/ 03
Logo France Mobilités
Actualités

Quel accompagnement pour le déploiement de vos lignes de covoiturage ?

Lire la suite

Massifier l’usage du covoiturage quotidien avec le programme LiCov

Jusqu'en décembre 2022, bénéficiez d'un cofinancement pour déployer des lignes de covoiturage sur votre territoire grâce au programme de Certificats d'Economie d'Energie LiCov - LIgnes de COVoiturage.

En savoir +

Nos Partenaires financiers

2020-09/1601026532_telechargement 2020-09/1600938788_france-activ 2020-09/1600938788_mobiliz-groupe-renault 2020-09/1600938788_ademe-logo 2020-09/1600938788_cee 2020-09/1600938788_investissements-d-avenir-logo 2020-09/1600939524_logo-frenchimpact- 2020-09/1600938859_feder 2020-09/1600939580_18001-1-french-mobility-membre-3-variantes-rvb-03 2021-05/1620654132_greentechinnovation.png
ECOV - la voiture est un transport collectif © Tous droits réservés